Pierre Mac Orlan

Parcours de visite de la maison de Pierre Mac Orlan

Retrouvez ici les renseignements qui vous permettront de vous retrouver dans la maison de Pierre Mac Orlan.

Parcours de visite

L’accueil des visiteurs

Le parcours débute en franchissant le portail et en gagnant l’entrée par le jardin. L’accueil se fait dans l’ancienne grange ainsi que la séparation des visiteurs en deux groupes.

La taille des groupes n’excède pas 30 personnes (2 fois 15 personnes). Un premier groupe est pris en charge dans la salle d’accueil à laquelle on accède par la porte du rez-de-jardin. Le deuxième groupe est pris par le médiateur culturel à l’étage.

La salle d’accueil, anciennement salle à manger, permet de visionner un film introductif à la visite, Une maison d'aventures, sur écran vidéo.

La cuisine

Un premier groupe poursuit la visite en passant dans la cuisine réaménagée. Des odeurs de cuisine traditionnelle et le bouillonnement d’un ragout entraînent le visiteur vers le séjour.

Le séjour – Le petit salon

Le séjour, qui a gardé son volume ramassé et sa cheminée briarde, constitue une station pour le public.

On y entend la voix de Pierre Mac Orlan. La table est dressée pour quatre convives et cet espace regorge d’objets témoignant de l’univers et des goûts de l’écrivain : comme ces images à sujet militaire qui couvrent les murs.

Du rez-de-jardin au rez-de-rue… : l’escalier

Le visiteur monte ensuite à l’étage au rez-de-rue, par l’étroit escalier qui constitue une transition dans la visite.

La salle de bains

Le groupe s’engage dans la salle de bains. Au-dessus du lavabo, des objets et produits de toilette ayant appartenu à Mac Orlan et à sa femme sont disposés sur la tablette ainsi que du linge de toilette.

Le petit bureau et la chambre

La visite se poursuit par les deux chambres qui correspondent à une vision des lieux après la mort de Marguerite.

Un aspect important de la vie de l’écrivain est évoqué dans cette pièce : celui de sa vie après la mort de sa femme. Ancienne chambre du couple, cette pièce est reconvertie après la mort de Marguerite en salon d’écriture « nocturne » de l’écrivain. La voix de l’écrivain parle de son épouse décédée.

Le visiteur passe ensuite dans la dernière chambre de Mac Orlan, anciennement buanderie, celle dans laquelle il est décédé en 1970.

Le couloir

Le couloir comporte des vitrines contenant des objets et notamment une ancienne collection de soldats de plomb et des tableaux.

Le bureau

La visite de la maison s’achève dans le grand bureau qui est aussi la pièce principale. Le bureau est un lieu vivant. Mac Orlan y recevait ses amis, ses connaissances et y tenait ses réunions professionnelles. Il y travaillait également, assis à son bureau.

Le « coin salon » devant le bureau est destiné à recevoir de nombreux convives, personnalités ou simples amis d’ici et d’ailleurs. Mac Orlan y est souvent représenté dans un fauteuil avec ses amis, buvant un verre, fumant la pipe, lancé dans de grandes discussions. Une odeur de tabac emplit la pièce. La voix de Mac Orlan parle de l’art d’écrire.