Exposition

Fin de l'exposition "Voyage en couleurs, Mac Orlan et les peintres"

Affiche publicitaire en couleur pour les chaînes de vélo de la marque Simpson, réalisée par Henri de Toulouse-Lautrec en 1896
La chaîne Simpson, Henri de Toulouse-Lautrec, chromolithographie, 1896 © Musée Carnavalet - CARAFF 01289
Conformément aux annonces gouvernementales, le musée restera fermé jusqu'à nouvel ordre. Il a été décidé de mettre fin à l'exposition "Voyage en couleurs". Une version virtuelle de l'exposition, est désormais disponible sur ce site. La conférence d'Hervé Joubeaux, intitulée "Vlaminck, le grand fauve mal aimé", prévue le 20 décembre est annulée.

Du au

Conseil Général

Modalités : Sauf le samedi

Tarification : Droit d'entrée du musée, voir la rubrique "Musée pratique ; Horaires et tarifs"

Jeune homme, Pierre Mac Orlan voulait être peintre. Il sera finalement écrivain mais tout au long de sa carrière, il n’aura de cesse de s’intéresser à la peinture des autres, célèbres ou non. Il y consacrera quelque 180 textes et fera des peintres quelques-uns de ses amis et de ses personnages de roman. 

En 1955, âgé de 73 ans, il exprima ainsi des doutes et des regrets dans "Le Mémorial du petit jour" : Avait-il eu raison de renoncer à la peinture pour l'écriture et de ne pas laisser de mémoires en couleurs ?  

Cette exposition traverse 150 ans de peinture et investit des lieux et des périodes qui ont marqué la vie de Mac Orlan (Montmartre, la Bretagne, Saint-Cyr-sur-Morin…) en y associant les artistes qui s’y rattachent.  
Elle présente 50 œuvres empruntées à douze musées français et six collections particulières.
Labellisée exposition d’intérêt national, elle donne à voir les goûts picturaux de Mac Orlan et les clés de compréhension des relations que l'Écossais de Montmartre et de Saint-Cyr-sur-Morin entretenait avec un art qu’il avait si ardemment voulu pratiquer.