Pierre Mac Orlan

Hommage à Juliette Gréco

Photographie en noir et blanc de Juliette Gréco à Saint Cyr-sur-Morin dans les années 1960
Juliette Gréco à Saint-Cyr-sur-Morin © Collection MDSM-Dépôt Commune de Saint-Cyr-sur-Morin
Juliette Gréco nous a quittés le 23 septembre dernier à l'âge de 93 ans.
Égérie de Saint-Germain-des-Prés et de l'existentialisme, actrice et immense interprète de la chanson française, elle servit par son style inimitable les textes des plus grands auteurs et poètes : Prévert, Gainsbourg, Boris Vian, Queneau, Ferré, Desnos... et Pierre Mac Orlan.

Date de publication de la page et auteur de publication

Créé le: - Mis à jour le : , par Évelyne Baron

Gréco vue par Mac Orlan : « Si vous entendez une voix qui est l'appel de l'ombre, c'est Gréco. Si les yeux clos, vous entendez la chanson de votre adolescence… c'est Gréco. C'est Juliette Gréco qui mène la chanson chez qui la lui réclame. »

Mac Orlan vu par Gréco  : « Mac Orlan et son béret à carreaux qui contenait de si surprenantes anecdotes et qu'il sortait comme un prestidigitateur sort les foulards ou le lapin du fond de son gibus. Le béret n'était pas truqué. »

« J'ai eu la joie, accompagnée de Françoise Sagan, d'aller voir l'écrivain Mac Orlan chez lui, à la campagne, dans sa maison de Saint-Cyr-sur-Morin. Inoubliable rencontre. J'avais choisi dans son œuvre fertile onze chansons et il désirait me voir. L'auteur de Quai des brumes est un grand conteur d'aventures imaginaires. Voyageur immobile, sous son béret à pompons, il invente des mondes exotiques et des récits extraordinaires. Bousculés par son singe farceur, assourdis par son perroquet Dagobert gourmand de chocolat, les rendez-vous sont animés. »

 

Juliette Gréco et Pierre Mac Orlan, dans la maison de l'écrivain à Saint Cyr-sur-Morin. Au premier plan un accordéoniste dont ne voit qu'un bras et une partie de l'accordéon