Imprimer (nouvelle fenêtre)

Les accessoires de la mariée

En plus de la robe, la mariée possède une panoplie d'accessoires symboliques.

Quels sont les accessoires de la mariée ?

La panoplie de la mariée

Photographie de l'Exposition qu'elle est belle la mariée au musée de la Seine-et-Marne

Exposition "Qu’elle est belle la

mariée !"

- Cliché Yvan Bourhis/CG77

Les accessoires de la tenue de mariée ont deux fonctions : décorative et symbolique. Le bouquet, le chapeau, les éléments de la coiffure valorisent la robe sur les photographies. Les chaussures – à talons hauts - rehaussent et embellissent la posture de la mariée, en accentuant la cambrure.

D’autres objets sont plus symboliques. Une coutume veut que la mariée porte sur elle, pour un mariage réussi, quatre éléments.

  • L’élément « vieux », souvent prêté par une mère ou une sœur, évoque le lien familial.
  • L’élément neuf est le plus souvent la robe.
  • L’élément emprunté, un bijou par exemple, provient d’un couple heureux en mariage et porte bonheur à la nouvelle épouse.
  • L’élément bleu, autrefois la jarretière, aujourd’hui un mouchoir, symbolise la virginité.

Certains prêts de femme à femme sont des signes de reconnaissance d’accession à un autre statut, et d’entrée dans le groupe social des femmes mariées.


Retour au menu

Un mariage aux couleurs de la robe

Description de l'image

Exposition "Qu’elle est belle la

mariée !"

- Cliché Yvan Bourhis/CG77

La robe est devenue l’élément organisateur du mariage, donnant la tonalité et la couleur de la fête.

Cette intégration de la robe peut être très poussée : au style de la robe sont associés le style de la cérémonie, la décoration de l’église, les robes des fillettes, le style du repas, des mets préparés, les éléments décoratifs de la salle de fête, les décors floraux... jusqu’aux consignes données aux invités.

Retour au menu

Le voile

Photographie d'un mariage à Doue

Mariage à Doue en 2006

- Cliché Evelyne Baron

La remise du voile sur la tête de l’épouse prend de l’importance quand le christianisme devient officiel à Rome. Le voile symbolise la séparation de la mariée d’avec son milieu d’origine et sa subordination à son époux. La femme, conduite de la maison de son père à celle de son mari, quitte un groupe familial pour un autre.

Le voile symbolise aussi la volonté de préserver la mariée de toute souillure et des mauvais sorts. Aujourd’hui, la place du voile est souvent réduite ou résiduelle dans la tenue : celui-ci est intégré sous forme de voilette dans les chapeaux ou suggéré par un élément fixé sur la coiffure.

L’ensemble des traditions qui l’entouraient est en train de disparaître, et avec, la symbolique qui l’accompagne. Une étole en tulle couvrant les épaules de la mariée peut passer pour une forme détournée du voile. Elle cache la nudité de la gorge et du dos, non conforme avec les représentations liées au mariage religieux.

Retour au menu

Le bouquet

Photographie d'un bouquet de mariée

Mariage à Coulommiers en 2006

- Cliché MDSM

L’usage du bouquet de mariée se répand à la fin du 19ème siècle, «maintenu à hauteur du bassin dans ce geste instinctif des mariées de ramener les mains dans la région pubienne », « symbole de virginité et de fécondité qui trouve son emplacement désigné ».

Traditionnellement, c’est le marié qui se charge d’aller chercher et d’offrir le bouquet à sa mariée. Aujourd’hui, le bouquet est choisi en fonction des couleurs du mariage ainsi que pour valoriser la robe, notamment sur les photographies. Le bouquet de la mariée rejoint de ce fait les nombreux décors floraux associés à cette cérémonie.

La mariée choisit de le garder en souvenir ou de le jeter (ou tirer au sort) aux invitées célibataires.

Retour au menu